Conservation de l’aubergine

Réfrigérateur :

L’aubergine n’aime pas le froid et se conserve mal au réfrigérateur. La consommer le plus rapidement possible après l’achat. Si nécessaire, elle pourra se conserver une ou deux semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Congélateur :

Laver, peler (ou pas) et couper en tranches d’un centimètre d’épaisseur environ. Blanchir quatre minutes dans de l’eau à laquelle on aura ajouté un peu de jus de citron. Refroidir, égoutter et mettre dans des sacs hermétiques au congélateur, en glissant un morceau de papier ciré entre les tranches. Elle s’y conservera huit à dix mois. Cuire sans décongeler. On peut également congeler la ratatouille et les autres ragoûts à base d’aubergine.

Astuce : 

Les jeunes aubergines, de petite taille, dont les graines ne sont pas formées, n’ont pas besoin d’être dégorgées au sel. En revanche, les grosses doivent l’être, notamment en fin de saison, pour éliminer leur éventuelle amertume.

Conservation de la carotte

La carotte est le deuxième légume le plus consommé en France. Originaire d’Asie Mineure, il y a environ 2000 ans, elle poussait à l’état sauvage et ne ressemblait pas à notre carotte d’aujourd’hui. De couleur blanche, très fibreuse, ce n’est qu’à partir du XIXe siècle qu’elle a acquis cette couleur rouge-orangée et sa tendreté actuelle.

Conservation :

  • Carotte lavée : Conserver-la de préférence au frais, dans le bac à légumes du réfrigérateur afin d’éviter sa déshydratation. (le croquant sera ainsi préservé) – une semaine maxi.
  • Carotte non lavée : Le sable ou la terre prolonge la conservation de la carotte. Stockage au frais et à l’abri de la lumière.
  • Carotte primeur : Sa fragilité et sa saveur demandent une très courte période de conservation : deux jours maximum.

Astuce : Râpez les carottes peu de temps avant d’être assaisonnées (afin d’éviter toute oxydation) avec de l’huile de noisette et utiliser plutôt du jus de citron que du vinaigre. A la saison des noisettes fraîches, on peu en ajouter quelques-unes, après les avoir concassées au mixeur.

Conservation du poivron

Il est préférable de garder le poivron dans un endroit sec et frais plutôt qu’au réfrigérateur, si on prévoit le consommer rapidement.

Réfrigérateur : se conserve environ une semaine dans le bac à légumes. Le placer sans le laver dans un sac perforé.

Astuces : il existe plusieurs façons de les peler, selon que l’on désire la chair encore crue ou cuite.

Entiers : les passer à la flamme ou les mettre dans le four, sous la voûte allumée, en les retournant souvent jusqu’à ce que la pellicule qui les recouvre extérieurement se boursoufle. Les envelopper alors dans un linge, de préférence humide, puis retirer cette pellicule. Il n’y a plus qu’à les équeuter, enlever les pépins de même que la membrane blanche, plutôt indigeste.

Coupés : les équeuter, les couper en quatre ou en huit dans le sens de la longueur en les épépinant. Ensuite, il y a deux façons de procéder : les peler à l’économe sur leur face extérieure, la chair restant crue ; ou bien les poser dans une poêle contenant un peu d’huile, sur leur face extérieure, mettre à feu doux jusqu’à ce qu’ils commencent à s’affaisser, les prélever avec une écumoire et ôter la pellicule qui se détache alors toute seule : dans ce cas, la chair est à moitié cuite ou cuite.

Conservation de la salade

Conservation de la laitue :

Bien que sa durée de conservation soit relativement courte, il est possible de la conserver un peu plus longtemps en l’installant dans le bac à légume du réfrigérateur, entourée d’un torchon.

Pour redonner toute sa fraîcheur à une salade qui aurait pris un petit coup de chaud ou aurait un aspect légèrement fripé, la faire tremper pendant une heure dans de l’eau fraîche additionnée d’un peu de vinaigre et d’un morceau de sucre.

Ne pas dédaigner les feuilles vertes des salades, sous prétexte qu’elles sont moins tendres : recevant directement le soleil et la lumière, ce sont celles qui contiennent le plus de vitamines. Les ciseler simplement plus finement.

Conservation du persil

J’ai testé et c’est efficace 😉

Il est frais mon persil, il est frais !

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’adore le persil : sur les tomates, dans les salades, dans le potage, les légumes cuisinés… De plus il contient plein de vitamines A et C, ce qui ne gâte rien !

…Alors j’ai mis au point deux façons de le conserver pour pouvoir en profiter longtemps.

Frais :

Je détaille le persil en feuilles ou petits bouquets et l’enferme dans un bocal de verre bien fermé au frigo. Il se conserve ainsi 2 à 3 semaines sans aucun problème et ne perd pas son parfum. Il peut être utilisé frais dans les salades ou cuisiné.

Congelé :

Je détaille le persil de la même manière puis l’enferme dans un grand sac à congélation fermé par une pince spéciale sacs. Je peux ainsi rajouter du persil dans mon sac au fur et à mesure des récoltes ou en prélever la juste quantité nécessaire à ma cuisine. Je précise bien que le persil congelé ne peut plus être consommé sur les salades (car il est « cuit » par la congélation) mais cuit dans des préparations culinaires, la congélation lui conserve tout son goût.

Bon appétit ! »

Persil frit :

Choisir du persil frisé pour ce décor traditionnel de certaines présentations.

Ficeler un bouquet de persil lavé et bien essoré (il doit être sec), en laissant pendre un long bout de ficelle de ménage. Faire chauffer l’huile de friture et y tremper le bouquet en le tenant par la ficelle, pour éviter tout risque de brûlure. Dès que les feuilles de persil sont raidies, sortir le bouquet et le poser du papier absorbant. Couper les queues juste au-dessus de la ficelle.

Conservation du basilic

Voici deux propositions :

1. Laver et essorer parfaitement le bouquet de basilic. Le mixer avec de l’huile d’olive. Arrêter lorsque le basilic et l’huile forment une pâte. Remplir les petits cubes d’un moule à glaçons. Lorsque les cubes sont congelés, il suffit de les disposer dans un sac à congélation hermétique.

2. Faire comme un beurre d’escargot

Mixer avec le beurre et faire un rouleau. Le congeler dans un sac à congélation.

Sans décongeler, couper ensuite un morceau du rouleau.

C’est très bon dans les pâtes, la soupe et les fruits de mer !

Important : il ne faut pas l’introduire dans une préparation à cuire pour la parfumer : la chaleur lui fait perdre toute son essence aromatique.

Conservation du pain

Le Fournil des Eparis

Paul ROCHET

74540 VIUZ LA CHIESAZ

fermera ses portes du 05 au 20 août 2012.

Les distributions pain des 09 et 16 août 2012 ne seront pas assurées.

LE PAIN BIO DES EPARIS

A l’abri de l’humidité, dans un endroit sec, avec assez d’air pour respirer. Vous pouvez laisser le pain dans le sac en papier et l’entourer dans un linge épais, en lin de préférence. Vous pouvez aussi le mettre dans le bas de votre réfrigérateur ou au congélateur.

Conservation des légumes

Voici un article que je trouve très intéressant mais vous pouvez y ajouter vos commentaires :

« De la conservation des légumes… la-ferme-du-hanneton

En vrac et sans queue ni tête, mais à toutes fins utiles :

Pour les épinards et salades, mâche, mesclun, le mieux est de les laver tout de suite et de les conserver ensuite au frais dans le moulin à salade au frigo, si celui ci tient dans le frigo ! Vous aurez ainsi des légumes très frais et croquants même plusieurs jours après.

Les «feuilles» en général fanent très vite : les bettes prennent de la place, donc ce n’est pas facile de les mettre comme précédemment au frigo, mais au frais à la cave ou dans le bac à légumes, sans laver, elles se conservent 3-4 jours.

Pour les racines : ne les lavez surtout pas et conservez-les avec leurs fanes pour celles qui en ont : à la cave, à défaut dans le bac à légumes.

Préférez toujours la cave au frigo (d’ailleurs sauf si vous avez toujours de la viande au frigo, le réglage au minimum de ce dernier est largement suffisant pour tout le reste et bien plus profitable aux légumes).

Les «fruits» ne se conservent pas au frigo ! (enfin, si, mais c’est moins bon). Si vous voulez la quintessence de la tomate, laissez-là dans le panier à fruits, en plus, c’est très joli. Vous pouvez mettre une cloche grillagée par dessus, contre les insectes. Si toutefois vous préférez le frigo, sortez les légumes plusieurs heures avant de les cuisiner surtout si vous les manger crus.

Les courges se conservent le mieux entre 15 et 20° dans un endroit aéré. Un panier dans la cuisine est du plus bel effet.

Les courgettes, poireaux à la cave (c’est vraiment dans n’importe quel ordre, aucun souci de la saisonnalité !).

Ainsi que les haricots et les petits-pois à condition de les étaler (sinon la condensation due à la «respiration» du tas les fait pourrir).

Oignons, ail, échalotes, dans un endroit sec.

Les choux à la cave. Attention, autant les choux pommés peuvent se conserver plusieurs semaines, voire plusieurs mois, autant les brocolis et choux fleurs doivent être consommés rapidement.

Les légumes petits se conservent moins longtemps que les gros. Vous aurez plus de mal à conserver des radis que des navets par exemple.

Pour tous, un endroit aéré est le mieux (c’est le rôle que remplit en fin de compte le moulin à salade dans le frigo). »