Sauté de veau aux navets et au cumin

Une recette de saison…

SAUTE DE VEAU AUX NAVETS ET AU CUMIN

  • Temps de préparation : 25 minutes
  • Temps de cuisson : 45 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 800 g de blanquette de veau (sans os!)
  • 1 gros oignon
  • 2 gros navets blancs
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de cumin en poudre
  • huile de tournesol
  • sel, poivre
  • 3 cuillères à soupe rases de maïzena

Préparation de la recette :

  • Faire dorer sur toutes les faces, les morceaux de veau dans de l’huile, dans une cocotte-minute. Les réserver.
  • Émincer l’oignon, et le faire revenir.
  • Ajouter les navets coupés en gros cubes. Les faire revenir.
  • Ajouter les cubes de viande, et mélanger le tout.
  • Couvrir d’eau à hauteur. Amener à ébullition.
  • Éplucher et dégermer l’ail, l’écraser avec un pilon en le mélangeant avec le cumin.
  • Le verser dans la cocotte. Saler, poivrer et mélanger.
  • Laisser cuire 40 min, à partir du chuchotement de l’appareil.
  • A la fin de la cuisson, ajouter la maïzena, et laisser épaissir quelques secondes.

Remarque :

Servir avec des pâtes fraiches ou des pommes de terre vapeur.

Préparation des navets :

Un petit légume qui ne manque pas de peaux…

  • Enlever les extrémités
  • Éplucher en enlevant les deux peaux (la deuxième peau a une couleur moins blanche que la chair du navet)
  • Le laver
  • Le découper : en lamelles, en mirepoix, en brunoise…
  • Retirer la deuxième peau est important car sinon, le navet risque d’être moins digeste.

http://www.marmiton.org/pratique/techniques-culinaires-video-cuisine_preparer-des-navets.aspx

Velouté de panais, patate douce et poire

Un velouté de légumes peu connus au goût délicieusement sucré. Les enfants adorent.

  • Économique
  • Préparation : 5 min
  • Cuisson : 20 min

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 150 g de panais,
  • 150 g de patate douce
  • 2 poires
  • 1 oignon
  • 10 gr de gingembre frais
  • 2 cubes de bouillon de légumes (ou de volaille)
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 cc de cannelle
  • 25 cl de crème
  • Sel, poivre
  • Baies roses

Préparation :

  • Éplucher et émincer l’oignon. Éplucher les patates douces, les panais et les poires, avec le gingembre et la cannelle puis les couper en morceaux.
  • Faites-les revenir quelques minutes, avec un filet d’huile d’olive. Salez légèrement et poivrer.
  • Verser l’eau, les cubes de bouillon.
  • Laissez cuire jusqu’à ce que les légumes soient bien tendres.
  • Mettre le tout dans un blender et mixer 30 secondes.
  • Servir dés la sortie de blender, pour un velouté mousseux.

Au moment de servir, dans chacun des bols, ajoutez 1 cc de crème et parsemez de baies roses, pour le goût mais aussi pour décorer !

Le guide nutrition à partir de 55 ans

Cliquez sur ce lien et vous obtiendrez toutes les informations :

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/932.pdf

« Manger et bouger font partie des plaisirs de la vie… et jouent un rôle très important sur votre santé.

A partir de 55 ans, il existe des recommandations spécifiques concernant l’alimentation et l’activité physique, qui vous permettront de continuer à vivre en forme. Ce guide, élaboré dans le cadre du Programme national nutrition-santé, vous propose des repères de consommation simples, de nombeux conseils et astuces, et des recettes pour tous les jours. »

Le fenouil

A la consommation, il existe 3 variétés de fenouil : le fenouil sauvage, appelé fenouil commun, le fenouil doux ou anis de France et le fenouil de Florence provenant d’Italie.

Le fenouil peut se déguster cru mais il doit être détaillé en fines lanières ou râpé.

Cuit à la vapeur, il suffit de 10 à 15 min pour garder une texture légèrement croquante. Braisé, le fenouil gagne en saveur et en moelleux : 30 min à la cocotte avec une petite noix de beurre et du sucre pour le caraméliser.

Astuce : si les bulbes paraissent avoir besoin d’être pelés, surtout ne pas enlever les côtes de surface. Le déchet serait trop important. Les peler comme des pommes de terre avec un couteau économe.

Vidéo proposée par marmiton pour la préparation du fenouil

Foeniculum officinale – Le fenouil

« Légume aromatique, délicieux en salade ou cuit à la vapeur, le fenouil est riche en sels minéraux et en vitamines A, B, C. Il est traditionnellement utilisé pour faciliter la digestion et lutter contre les ballonnements, l’aérophagie et les douleurs d’estomac. Il favorise l’élimination, stiume le foie et contribue à l’équilibre hormonal. »

Les légumes

Pour qu’ils gardent le maximum de vitamines et de saveur, il ne faut pas laisser tremper les légumes dans l’eau quand on les lave.

Seules exceptions : les légumes tels qu’artichaut, choux-fleur, brocoli, chou de Bruxelles, chou pommé, blanc, rouge ou vert, laissés entiers ou coupés en quartiers pour les plus gros. Il faut laisser tremper ces derniers dans de l’eau vinaigrée, de façon que les éventuels petits insectes logés entre les feuilles sortent.

Conservation de l’aubergine

Réfrigérateur :

L’aubergine n’aime pas le froid et se conserve mal au réfrigérateur. La consommer le plus rapidement possible après l’achat. Si nécessaire, elle pourra se conserver une ou deux semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Congélateur :

Laver, peler (ou pas) et couper en tranches d’un centimètre d’épaisseur environ. Blanchir quatre minutes dans de l’eau à laquelle on aura ajouté un peu de jus de citron. Refroidir, égoutter et mettre dans des sacs hermétiques au congélateur, en glissant un morceau de papier ciré entre les tranches. Elle s’y conservera huit à dix mois. Cuire sans décongeler. On peut également congeler la ratatouille et les autres ragoûts à base d’aubergine.

Astuce : 

Les jeunes aubergines, de petite taille, dont les graines ne sont pas formées, n’ont pas besoin d’être dégorgées au sel. En revanche, les grosses doivent l’être, notamment en fin de saison, pour éliminer leur éventuelle amertume.

Conservation de la carotte

La carotte est le deuxième légume le plus consommé en France. Originaire d’Asie Mineure, il y a environ 2000 ans, elle poussait à l’état sauvage et ne ressemblait pas à notre carotte d’aujourd’hui. De couleur blanche, très fibreuse, ce n’est qu’à partir du XIXe siècle qu’elle a acquis cette couleur rouge-orangée et sa tendreté actuelle.

Conservation :

  • Carotte lavée : Conserver-la de préférence au frais, dans le bac à légumes du réfrigérateur afin d’éviter sa déshydratation. (le croquant sera ainsi préservé) – une semaine maxi.
  • Carotte non lavée : Le sable ou la terre prolonge la conservation de la carotte. Stockage au frais et à l’abri de la lumière.
  • Carotte primeur : Sa fragilité et sa saveur demandent une très courte période de conservation : deux jours maximum.

Astuce : Râpez les carottes peu de temps avant d’être assaisonnées (afin d’éviter toute oxydation) avec de l’huile de noisette et utiliser plutôt du jus de citron que du vinaigre. A la saison des noisettes fraîches, on peu en ajouter quelques-unes, après les avoir concassées au mixeur.

Conservation du poivron

Il est préférable de garder le poivron dans un endroit sec et frais plutôt qu’au réfrigérateur, si on prévoit le consommer rapidement.

Réfrigérateur : se conserve environ une semaine dans le bac à légumes. Le placer sans le laver dans un sac perforé.

Astuces : il existe plusieurs façons de les peler, selon que l’on désire la chair encore crue ou cuite.

Entiers : les passer à la flamme ou les mettre dans le four, sous la voûte allumée, en les retournant souvent jusqu’à ce que la pellicule qui les recouvre extérieurement se boursoufle. Les envelopper alors dans un linge, de préférence humide, puis retirer cette pellicule. Il n’y a plus qu’à les équeuter, enlever les pépins de même que la membrane blanche, plutôt indigeste.

Coupés : les équeuter, les couper en quatre ou en huit dans le sens de la longueur en les épépinant. Ensuite, il y a deux façons de procéder : les peler à l’économe sur leur face extérieure, la chair restant crue ; ou bien les poser dans une poêle contenant un peu d’huile, sur leur face extérieure, mettre à feu doux jusqu’à ce qu’ils commencent à s’affaisser, les prélever avec une écumoire et ôter la pellicule qui se détache alors toute seule : dans ce cas, la chair est à moitié cuite ou cuite.

Conservation de la salade

Conservation de la laitue :

Bien que sa durée de conservation soit relativement courte, il est possible de la conserver un peu plus longtemps en l’installant dans le bac à légume du réfrigérateur, entourée d’un torchon.

Pour redonner toute sa fraîcheur à une salade qui aurait pris un petit coup de chaud ou aurait un aspect légèrement fripé, la faire tremper pendant une heure dans de l’eau fraîche additionnée d’un peu de vinaigre et d’un morceau de sucre.

Ne pas dédaigner les feuilles vertes des salades, sous prétexte qu’elles sont moins tendres : recevant directement le soleil et la lumière, ce sont celles qui contiennent le plus de vitamines. Les ciseler simplement plus finement.