L’oignon

Le bulbe de l’oignon est un organe de réserves nutritives que la plante puise afin de fleurir. Il est formé par la base des feuilles qui, superposées, ont épaissi. Les dernières feuilles forment l’enveloppe la plus mince de l’oignon : la « tunique ». Dans le sol, la plante cesse d’émettre des feuilles et le bulbe se met à grossir : il s’agit de la tubérisation.

Si les oignons sont récoltés avant cette tubérisation, il s’agit de cébettes, s’ils sont arrachés juste après, ils se nommeront cèbes (leur petit bulbe sera allongé).

Les oignons blancs sont des primeurs, récoltés au cours de la tubérisation et avant leur complète maturité. Ces jeunes bulbes, très frais, ne se conservent que peu de temps.

La tubérisation achevée, les bulbes sont récoltés. Ces oignons « de garde » pourront se conserver plusieurs mois.

Ces oignons secs peuvent être de couleur blanche (tel l’oignon doux des Cévennes), rouge (ces bulbes sont surtout importés, d’Espagne et d’Italie) ou, plus communément, jaune.

Attention, les oignons secs se consomment cuits : crus ils peuvent être indigestes. Conservez-les dans un endroit sec et à l’abri de la lumière, sous peine de les voir germer ou moisir.

A savoir que l’oignon rouge se mange surtout cru, car cuit il est plus fade que les autres avec une saveur un peu sucrée.

Astuces : pour ne pas pleurer lorsqu’on épluche des oignons, il existe plusieurs trucs. A chacun d’essayer et de choisir :

– les tremper dans de l’eau chaude quelques instants avant de les peler

– procéder sous la hotte aspirante en fonctionnement

– ou bien les mains à l’intérieur d’une poche plastique, ou encore sous un filet d’eau froide.